Tapez votre recherche ici

À l’occasion des commémorations du bicentenaire, c’est un prêt inédit que Paris a proposé à Athènes, celui d’une tapisserie du XVIIIe siècle représentant « L’École d’Athènes » de Raphaël, qui sera exposée pour la première fois en Grèce.

Marque de l’amitié entre ces deux pays, ce prêt exceptionnel de la Présidence de l’Assemblée nationale et du Mobilier national se veut «un hommage de la France au berceau de la démocratie».

La restauration de l’École d’Athènes, l’iconique tapisserie située au-dessus du perchoir du Président de l’Assemblée nationale, et sa récente réinstallation dans l’hémicycle en septembre 2020 ont suscité beaucoup d’intérêt en France comme à l’étranger. L’événement a eu également plusieurs retentissements en Grèce, dont les citoyens ont découvert que les débats des députés français se faisaient sous les auspices des penseurs grecs de l’Antiquité.

Deux tissages de l’École d’Athènes, dont cette tapisserie, tissée juste avant la Révolution française, sont exposés depuis de nombreuses années à l’Assemblée nationale, lieu où sont débattues les lois en France.

À l’occasion des commémorations du bicentenaire de l’indépendance de la Grèce, à partir du 25 mars 2021, j’ai souhaité, dans un partenariat exceptionnel avec le Mobilier national, proposer de prêter au Parlement grec le second tissage de l’École d’Athènes situé dans le cabinet du départ de l’Hôtel de Lassay. Ce lieu symbolique marque le début du cérémonial républicain mis en place autour du président de l’Assemblée, qui part de ce cabinet où se trouve la tapisserie pour rejoindre l’hémicycle de l’Assemblée nationale, accompagné d’une escorte de la Garde républicaine.

Dans l’hémicycle, au-dessus du perchoir du président, face à tous les députés et à tous les Français, est accroché un autre tissage de l’École d’Athènes, appartenant aux collections du Mobilier national.

Sur la tapisserie prêtée, philosophes et savants de l’Antiquité grecque sont figurés en pleine conversation ou en plein débat, diffusant leur enseignement ou bien en train de réfléchir et de méditer. Au centre, Platon est en train de débattre avec Aristote vers qui convergent toutes les lignes fuyantes.

+
-

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez .

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

FonctionnelsCes cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

AnalytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Réseaux sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

PublicitéCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutreNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.