Tapez votre recherche ici

Près de 53 millions de Français ont choisi la vaccination : 91 % des 12 ans et plus sont vaccinés. Le vaccin reste notre meilleure arme : il réduit les risques de contamination et protège contre les formes graves du Covid – y compris le variant Omicron. Grâce à cette stratégie, nous avons pu passer deux vagues de contaminations sans avoir à fermer l’économie ou nos écoles.

Aujourd’hui, notre pays est en proie à une double vague. Le nombre de cas est en très forte augmentation et notre hôpital est sous forte tension. En réanimation, le constat est clair : on compte une majorité de non-vaccinés.

Le développement fulgurant du variant Omicron nous appelle également à la plus grande vigilance. La vaccination, et en particulier la dose de rappel, protège contre le variant et ses formes graves. Les premières informations sur sa dangerosité sont encore à consolider et doivent être interprétées avec prudence.

C’est pourquoi le Gouvernement envisage :

– de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Face à une telle explosion épidémique, le test ne suffit plus et nous devons encore renforcer l’incitation à la vaccination.
– de renforcer les mesures contre les faux pass sanitaires, qui ne sont pas seulement des infractions mais bien des mises en danger de la vie d’autrui, avec des sanctions alourdies.

Nous devons encore en accélérer le rythme pour la dose de rappel. 22,5 millions de Français l’ont déjà reçue et dès aujourd’hui, toutes celles et tous ceux qui ont reçu leur 2e dose il y a plus de 3 mois peuvent recevoir leur rappel.

Enfin, pour ralentir l’épidémie, nous prenons aujourd’hui de nouvelles mesures :

l’interdiction des rassemblements de plus de 2000 personnes en intérieur et de plus de 5000 personnes en extérieur ;
l’obligation de télétravail pour les salariés qui le peuvent 3 jours par semaine (à partir du 3 janvier et pour 3 semaines) ;
l’interdiction des consommations dans les théâtres, cinémas et transports longue distance, afin de limiter au maximum les moments où nous faisons tomber le masque, et l’obligation de consommation assise dans les bars et les restaurants ;
le renforcement du port du masque dans les centres ville.

Concernant l’isolement des cas contact, de nouvelles règles seront précisées d’ici la fin de la semaine.

Le nombre record de tests réalisés avant les fêtes de fin d’année est une preuve du civisme dont nous faisons preuve collectivement. Il nous faut poursuivre ces efforts dans les prochaines semaines pour nous protéger et pour protéger nos proches.

+
-