Covid-19 : mesures exceptionnelles et solidarité nationale

Mise à jour – 16 mars 2020
Le Président de la République a annoncé ce soir les mesures visant à restreindre drastiquement nos déplacements, pour au moins quinze jours. Concrètement, cela signifie qu’à compter de demain midi, aucune sortie ne sera autorisée en dehors des cas suivants :
  • faire ses courses ;
  • se soigner ;
  • aller travailler quand le télétravail n’est pas possible.
Le second tour des élections municipales est reporté au 21 juin.
La mobilisation de chacun d’entre nous compte. Rester chez nous, respecter scrupuleusement les gestes barrières lorsque nous sommes dans l’obligation de sortir, sont les seuls moyens d’endiguer la pandémie en France et de permettre à notre système de santé d’y faire face.
Je tiens à saluer l’exceptionnelle mobilisation des professionnels de santé, du secteur paramédical, tous les fonctionnaires impliqués pour traverser cette crise exceptionnelle et singulièrement les membres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, qui se sont immédiatement adaptés pour mettre en œuvre la continuité pédagogique et permettre la garde des enfants des soignants.
Des mesures d’urgence sont déployées :
Sur ce site, je continuerai de vous informer des dispositifs mis en place. Nous serons au rendez-vous, coûte que coûte.
Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres.
Mise à jour – 14 mars 2020

Le Premier ministre a annoncé le passage du pays en stade 3.

Tous les lieux publics non-indispensables seront fermés à compter de minuit et ce jusqu’à nouvel ordre. Demeurent ouverts : les services publics essentiels, les commerces et marchés alimentaires, les pharmacies, les stations-essence, les bureaux de tabac et de presse. Les services de livraison et de vente à emporter des restaurants peuvent continuer à fonctionner.

Il n’existe aucun risque de pénurie sur les biens de nécessité, l’approvisionnement continue de se faire normalement.

Le Directeur général de la Santé a insisté sur la nécessité de la prise en compte par toutes et tous des gestes barrières et de la réduction drastique des déplacements. Notre mobilisation individuelle et collective garantira la réduction de la propagation de la pandémie.

Toutes les informations sont disponibles ici.

_________________________________________________________________________________________

12 mars 2020

Dans son adresse aux Françaises et aux Français, le Président de la République a détaillé hier soir de nouvelles mesures destinées à freiner l’épidémie en cours, sans précédent depuis un siècle.

Il s’agit en premier lieu de protéger les personnes les plus vulnérables.

Il est nécessaire de continuer à appliquer les gestes barrières contre le virus et à limiter les visites aux personnes les plus fragiles afin de les préserver.

Les personnes âgées de plus de 70 ans, souffrant de maladies chroniques ou troubles respiratoires ainsi que les personnes en situation de handicap, sont appelées à rester à leur domicile autant que possible et à limiter leurs déplacements et contacts physiques avec des tiers.

Il s’agit d’autre part d’amplifier notre action pour empêcher la propagation du virus.

À compter de lundi, l’ensemble des crèches, établissements scolaires et universitaire sera fermé, jusqu’à nouvel ordre. Des solutions de garde seront organisées régions par régions pour les personnels du secteur sanitaire dont l’activité est indispensable au fonctionnement de notre système de santé.

Il a également appelé les entreprises à autoriser leurs employés à travailler à domicile, alors que les citoyennes et citoyens sont invités à limiter leurs déplacements en transports en commun au strict nécessaire. Les transports publics seront néanmoins maintenus, car les arrêter pourrait entraver l’accès aux soins.

Le Gouvernement annoncera également des mesures complémentaires pour limiter au maximum les rassemblements.

Tous les moyens publics sont mobilisés.

Des places dans les hôpitaux sont libérées grâce au report des soins jugés moins prioritaires. Les capacités hospitalières sont augmentées par la mobilisation des étudiants en médecine et des médecins en retraite. La mobilisation des chercheurs et des scientifiques est activement soutenue pour faire rapidement progresser le développement de traitements et d’un vaccin. Le Gouvernement mobilisera tous les moyens financiers nécessaires quoi qu’il en coûte.

Un mécanisme exceptionnel de chômage partiel est mis en place pour les entreprises, afin de préserver les emplois et les compétences. Les formalités, pénalités et paiements des cotisations et impôts dus en mars par les entreprises sont reportés. Enfin, le Président de la République a appelé à la préparation d’un plan de relance national, mais également européen, pour nos entreprises, en soulignant la nécessaire coordination et coopération de tous les gouvernements européens pour soutenir l’activité et la relance.

La vie démocratique se poursuit.

Dans ce contexte, les élections municipales pourront se tenir. Réaffirmant sa confiance envers les maires et les services de l’État, le Président de la République a indiqué que rien ne s’opposait à ce que les Français se rendent dans les urnes pour voter, en veillant toutefois au respect strict des gestes barrières et des recommandations sanitaires. Il a appelé à faire preuve de civisme afin d’assurer la continuité de la vie démocratique et institutionnelle.

Il nous faut inventer de nouvelles solidarités, collectivement, et éviter absolument deux écueils :

  • le repli nationaliste, car le virus n’a pas de passeport et que les solutions ne pourront venir que d’une coordination européenne renforcée ;
  • le repli individualiste, c’est en agissant de façon solidaire que la Nation surmontera l’épreuve du Covid-19.

 

Le contexte exceptionnel invite à une réflexion profonde et sur le long-terme quant au modèle de développement de notre monde, à l’œuvre depuis des décennies.

« Le temps est à la protection des citoyens et à la cohésion de la Nation. »

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*