Le musée de l’École rurale de Trégarvan labellisé

© Musée de l’École rurale en Bretagne

Le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé la semaine dernière la liste des projets retenus dans le cadre de la labellisation « Le musée sort de ses murs ».

Partant du constat que les musées doivent aller activement à la rencontre des publics qui ne franchissent pas spontanément leurs portes, ce label vise à valoriser les opérations réalisées avec différents partenaires en d’autres lieux que le musée lui-même. Il est accordé pour un an, pour les actions manifestant un objectif clair de démocratisation de la culture.

Le musée de l’École rurale en Bretagne de Trégarvan compte ainsi parmi les treize projets retenus par le ministre.

En collaboration avec l’équipe du musée et l’association des Amis du musée, l’artiste Paty Valo a travaillé tout au long de l’année 2018 avec les pensionnaires des résidences pour personnes âgées de Douarnenez. Ensemble, elles ont créé « Filles à fil – marquer son nom au fil du temps », une œuvre textile participative réalisée à partir de photographies issues du fond du musée, qui ont été imprimées sur de la toile puis brodées par les participantes et les accompagnantes.

En valorisant la citoyenneté des résidentes et le patrimoine oral et matériel du XXème siècle dont elles sont les derniers témoins vivants, le projet « Filles à fil – marquer son nom au fil du temps » érige un pont entre deux époques.

Jusqu’aux années 1970, certaines matières scolaires étaient différenciées selon les sexes. Parmi les matières spécifiquement enseignées aux filles, les travaux d’aiguilles sont un exemple emblématique. Il s’agissait d’apprendre les lettres de l’alphabet tout en marquant le linge de maison pour le trousseau de la future mariée, assignant la future jeune femme à un rôle domestique. Toutes les femmes âgées qui ont participé au projet ont connu cette époque.

L’œuvre sera intégrée à l’exposition « L’école et ses filles – sur le chemin de l’égalité ? », du 24 mai au 3 novembre. Elle sera également exposée du 1er mars au 30 avril 2020 dans le hall de l’Ehpad Les Jardins du clos, à Douarnenez.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*