Sur le plateau du 19/20 de France 3

J’étais hier soir invité sur le plateau du 19/20 de France 3 :

« D’un côté, il appartient au Gouvernement de donner des signes et de prendre des décisions. De l’autre, ceux qui expriment une colère et se bagarrent, doivent s’organiser et proposer des choses. »

« La dissolution de l’Assemblée nationale, c’est la solution de ceux qui ont perdu les élections. Vous avez à l’extrême-gauche Jean-Luc Mélenchon, à l’extrême-droite Madame Le Pen. Tous les deux ont perdu les élections présidentielles et législatives. Ils se disent, avec un cynisme assez invraisemblable, ‘voilà qu’il y a une crise sociale en France’. Elle est incontestable, il y a une colère forte qui s’exprime. Ils se disent donc, ‘nous allons essayer de récupérer tout ça, pour voir si nous ne pouvons pas, sur le dos des Gilets jaunes, se refaire un peu d’influence politique’.  Les Gilets jaunes feraient bien de s’organiser, de procéder en leur sein à des élections, et même de porter leurs idées aux élections. Parce que certains, ceux qui ont perdu, veulent essayer de récupérer ce que nos compatriotes expriment, parfois avec véhémence, pour leurs boutiques. »

« D’abord, il faut dialoguer. Il faut le débat, et pas le combat. »

« Les Gilets jaunes devraient s’organiser par département, travailler à des plateformes communes de revendications, et ensuite venir les porter. D’un côté, il appartient au Gouvernement de donner des signes et de prendre des décisions. De l’autre, il convient que celles et ceux qui aujourd’hui expriment une colère s’organisent et viennent proposer des choses. »

Retrouvez mon interview en intégralité ci-dessous (à partir de 11’00) :

 

19/20 : Journal national Édition du lundi 3 décembre 2018

Revoir la vidéo en replay 19/20 : Journal national Édition du lundi 3 décembre 2018 sur France 3, émission du 03-12-2018. L’intégrale du programme sur france.tv

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*