En Bretagne, le Conseil régional déterminé à porter et à réussir les transitions

Photo : L’Oeil de Paco

En Bretagne comme ailleurs, le mouvement des Gilets jaunes a profondément marqué notre territoire ces dernières semaines.

Quelques jours après les annonces fortes du Président de la République, le Conseil régional débattait, entre autres, de ses orientations budgétaires pour 2019 ces jeudi et vendredi.

Dans un contexte d’amélioration de la conjoncture économique et d’évolution de ses domaines d’intervention, il monte en puissance dans la réalisation de ses six ambitions pour la Bretagne :

Stimuler la création de richesse, conforter notre appareil productif et développer l’initiative entrepreneuriale au service d’un emploi durable : alors qu’un accent singulier est maintenu sur l’innovation, l’agriculture, l’agroalimentaire et la mer, 3,5 millions € seront mobilisés en 2019 pour l’artisanat et le commerce, et dix nouveaux agents travaillent désormais au plus près du terrain pour répondre aux besoins des entreprises.

→ Poursuivre le développement des compétences humaines, première richesse bretonne : en mobilisant efficacement tous les acteurs de la formation et de l’orientation, la Région pérennise son action pour toujours mieux accorder l’offre de formation aux Bretonnes et aux Bretons, ainsi qu’aux besoins du tissu économique.

→ Réussir la transition énergétique et environnementale pour en faire un réel levier de développement d’activité, de réponse aux défis climatiques et de large mobilisation sociale pour une ambition partagée : à la suite de la grande concertation de ces derniers mois, la BreizhCOP est désormais dotée d’objectifs concrets, notamment dans les domaines de l’eau, de la biodiversité, de la préservation des ressources et de l’énergie.

→ Promouvoir l’équilibre des territoires, leur assemblage, leur capacité à mettre en œuvre leur vocation et leurs spécificités : la nouvelle conférence des territoires qui sera lancée début 2019 viendra compléter, accompagner et soutenir la dynamique des contrats de partenariats Europe-Région-Pays.

→ Poursuivre le désenclavement de la région et permettre une Bretagne connectée et de toutes les mobilités, accélérée par la transition numérique : en intégrant les transports scolaires dans ses compétences exercées, la Région finalisera l’année prochaine son réseau BreizhGo, qui intégrera l’ensemble des modes de transports du territoire breton.

→ Favoriser l’attractivité de la Bretagne, son rayonnement et sa vitalité culturelle : langues de Bretagne, patrimoine culturel matériel et immatériel, développement associatif et sportif, culture et tourisme, sont autant de domaines qui participent de la richesse bretonne et qui font l’objet d’un soutien régional particulièrement fort.

Fort d’un volontarisme singulier en matière de concertation depuis 2004, en témoigne la démarche inédite de la BreizhCOP, le Conseil régional saura jouer un rôle central dans le nouveau contrat que nous proposons aux Françaises et aux Français : dans les débats à venir mais aussi dans l’invention de nouvelles solutions, notamment en termes de transports.

Ainsi que l’a rappelé Loïg Chesnais-Girard dans son discours d’ouverture hier : « N’oublions pas dans cette période de doutes notre capacité à faire, produite par notre cohésion et notre identité bretonne. […] La Bretagne a tout pour réussir les transitions qui arrivent à grande vitesse, soyons-en convaincus et travaillons ensemble pour réussir. »

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*