L’ouest breton devient un pôle d’excellence en bio santé

L’Institut Brestois de Recherche en Bio Santé a été mis en service en 2017.

Si l’accès aux soins à toutes et tous, quel que soit son lieu de vie, est la condition sine qua non d’un système de santé universel, le développement d’un système de santé universel et de qualité passe à la fois par la garantie d’un accès aux soins assuré à tous quel que soit son lieu de vie, mais également par le développement de la recherche et de l’innovation dans tous les territoires.

L’ouest breton, et singulièrement la métropole brestoise, font figure d’exemple en la matière et se distinguent particulièrement grâce à un travail de coopération permanente entre différents acteurs du domaine de la santé.

C’est cette logique partenariale qui se trouve à l’origine de l’inauguration du nouvel Institut Brestois de Recherche en Bio Santé, aboutissement de l’implication de multiples acteurs depuis 2006 : État, Université de Bretagne Occidentale, Centre hospitalier régional universitaire, Institut des Mines Télécom Atlantique, Établissement français du Sang, Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (INSERM), Brest Métropole, Département du Finistère, Conseil régional, Académie…

Le bâtiment a été mis en service en 2017 avec en son sein une grande salle des conseils, une cafétéria et la bibliothèque du site universitaire de Médecine et Sciences de la Santé, ainsi que deux unités mixtes de recherche de l’INSERM :

  • Un laboratoire « Génétique, Génomique fonctionnelle et Biotechnologies », qui a pour ambition de décrypter les relations entre la structure des gènes et leur fonction, afin d’améliorer le diagnostic et le traitement de certaines maladies comme la mucoviscidose ou encore l’hémochromatose, grâce au travail d’une centaine de personnes (enseignants-chercheurs, chercheurs post-doctorants, ingénieurs, doctorants et étudiants) ;
  • Un laboratoire de traitement de l’information médicale, où 60 chercheurs et 30 doctorants développent une recherche multidisciplinaire où sciences de l’information et sciences de la santé s’enrichissent mutuellement.

Plus de 10 millions € ont été investis par les partenaires dans ce nouvel outil performant, faisant de Brest un véritable pôle d’excellence dans le domaine de la bio santé.

Chercheurs et enseignants ont présenté le projet Follow Knee, première prothèse du genou connectée.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*