Conseil régional : des décisions majeures pour le développement du port de Brest

Sur le port de Brest, l’hydrolienne immergée dans le courant du Fromveur au large d’Ouessant.

Réuni aujourd’hui en session plénière, le Conseil régional a entériné des décisions majeures pour le développement du système portuaire breton et singulièrement du port de Brest.

Premier port de la région pour le trafic de conteneurs et premier site français de réparation navale, il traite chaque année plus de 2 millions de tonnes de fret. Sur son site de plus de 200 hectares, il accueille quatre terminaux (marchandises diverses, multi-vrac, multimodal, hydrocarbures), une escale pour les paquebots et donc, un site de réparation naval.

Un polder de 40 hectares spécifiquement dédié aux énergies marines renouvelables est par ailleurs en cours d’aménagement, grâce à un investissement majeur de la Région Bretagne sur ce chantier à 220 millions €.

Dans la droite ligne de la volonté exprimée lors de la candidature au transfert des ports départementaux vers la Région et de la stratégie qui en a découlé, nous avons ainsi voté l’entrée en phase 2 du développement du port de Brest :

  • Le changement de statut vers une « société portuaire », où la Région Bretagne sera actionnaire à 51 %, permet de rassembler toutes les entités (infrastructures, exploitation, entretien, stratégie) pour plus d’efficacité ;
  • L’achèvement du nouveau quai offrira un accès nautique aux terre-pleins destinés à la filière énergies marines renouvelables, permettant ainsi aux industriels de s’installer et de lancer leurs activités dès 2020 ;
  • Pour ce faire, une enveloppe de 5 143 500€ est désormais fléchée.

Dans la perspective du Brexit, il est par ailleurs primordial de garantir la place du port de Brest dans le réseau central des ports européens, afin d’assurer leur accès aux corridors maritimes.

Avec mes collègues députés finistériens, nous avons interpellé le Premier Ministre Édouard Philippe en ce sens, par un courrier que vous trouverez ici.

En session, avec mes collègues conseillers régionaux finistériens Marc Coatanéa et Karim Ghachem.

 

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*