Édouard Philippe présente les premiers éléments du budget 2019

Alors que la rentrée parlementaire prévoit des chantiers d’envergure, comme la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), la réforme constitutionnelle ou encore la réforme des retraites courant 2019, le Premier Ministre a détaillé au Journal du Dimanche les grandes lignes du budget 2019 qui sera lui aussi prochainement porté au débat au Parlement.

Présenté fin septembre, le projet de loi de finances demeurera dans la droite ligne du quinquennat, et préparera un budget de transformation et de cohérence.

Les engagements pris pour 2018 seront ainsi poursuivis, comme la suppression de la taxe d’habitation, des cotisations salariales sur l’assurance chômage, la maladie et les heures supplémentaires.

Si toutes les prestations sociales seront par ailleurs revalorisées en 2019 et en 2020, certaines feront l’objet d’une hausse exceptionnelle :

    • La prime d’activité sera revalorisée de 80 € au SMIC d’ici la fin du quinquennat et de 20 € dès le mois de novembre ;
    • Le minimum vieillesse augmentera de 100 € d’ici la fin du quinquennat, pour être porté à 900 €/mois : il a déjà bénéficié d’une hausse de 30 € en avril dernier, et bénéficiera d’un nouveau coup de pouce de 35 € en janvier prochain puis en janvier 2020.
    • L’AAH sera revalorisée de 100 € d’ici la fin du quinquennat dont 40 € en novembre prochain, pour être portée à 900 €/mois.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*