Travail, insertion et solidarité

 

L’assemblée générale du Garage solidaire de Carhaix a été l’occasion de revenir sur l’année 2017, dixième année de son existence. Deux garages existent aujourd’hui, un à Carhaix-Plouguer et l’autre à Guichen. Un troisième, également en Ille-et-Vilaine, en pays de Fougères, devrait ouvrir ses portes prochainement.

Cette entreprise de réinsertion fonctionne avec quelques permanents et bénévoles et embauche surtout près de 45 personnes, mécaniciens demandeurs d’emplois, recrutés en contrat à durée déterminée d’insertion (Cddi) d’une année.

Rapidement, ces personnes retrouveront un emploi classique grâce à ce tremplin.

Le taux de sortie dynamique est particulièrement bon puisqu’ il s’élève à près de 80% et fait l’objet d’un suivi par les collectivités participant au financement du dispositif.

Le garage, c’est aussi de la solidarité au bénéfice des plus fragiles : les bénéficiaires des minimas sociaux ou les demandeurs d’emplois peuvent faire réparer leur voiture mais également en louer une à prix modique ou encore acheter un véhicule.

Un véhicule est un moyen indispensable pour retrouver un emploi, notamment sur un territoire rural et éloigné.

Un peu plus de 100 véhicules par garage sont vendus chaque année pour un prix moyen de 1800€. L’activité d’achat de pièces ou de véhicules est aujourd’hui consolidée avec le secteur marchand.

Avec un chiffre d’affaires assez conséquent, l’association reste financée à près de 50% par les collectivités et le Fonds social européen (FSE).

Ce système, simple et efficace, qui remplit une mission de solidarité, de formation et d’insertion de travailleurs doit une nouvelle fois être salué.

Avec cette même ambition affichée, le projet de loi pour choisir son avenir professionnel, actuellement en débat à l’assemblée nationale, vise à renforcer l’émancipation sociale à travers le travail et la formation. C’est à la fois un enjeu économique et un enjeu social : afin de ne laisser personne au bord du chemin et faire en sorte que chaque travailleur puisse être au cœur de la vie professionnelle.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*