« Tous les chemins mènent à Vorgium »

 

Le centre d’interprétation archéologique virtuel Vorgium a été inauguré et offre désormais au public deux espaces, une salle d’exposition permanente et le jardin archéologique avec les vestiges restaurés d’une domus .

Ce projet mené depuis près de 20 ans, vise à valoriser les vestiges et à faire connaître de manière ludique et interactive le passé gallo-romain du Pays du Centre-Ouest-Bretagne.

Avec ses nombreuses voies romaines qui y convergent, la ville antique de Vorgium, actuelle Carhaix, est reconnue comme étant la capitale de la cité des Osismes, peuple occupant l’extrémité de la péninsule armoricaine.

Au III° siècle après J-C, Vorgium est le seul chef-lieu de cité (circonscription romaine) doté d’un aqueduc lui procurant l’eau courante, qui lui a vraisemblablement conféré un statut de capitale prestigieuse.

Réalité augmentée, hologrammes, tablettes numériques et grands écrans tactiles permettront de s’immerger dans le quotidien des habitants de la cité antique et de son allée commerçante.

Un partenariat, permettant de disposer de moyens techniques, a été mis en place avec le Musée archéologique virtuel d’Herculanum, la cité antique de renommée internationale située près de Pompéi et de Naples accueillant près de 100 000 visiteurs par an, dont 60 % ont moins de 18 ans.

Cet équipement culturel vise aussi à étoffer et diversifier l’offre touristique du Pays Centre-Ouest-Bretagne et contribuera à développer l’économie et le commerce sur le territoire.

La complémentarité avec la Vallée des Saints, située à Carnoët, comme lieux de transmission de l’Histoire de la Bretagne, pourrait attirer un même public.

Le coût du projet, subventionné à hauteur de 80 % (Europe, État, Région, Département et Chambre de commerce et d’industrie) s’élève à 1,9 million d’euros.

L’État soutient prioritairement le volet investissement des collectivités locales, facteur important de croissance et d’emploi local, dont lesterritoires ruraux et les petites villes sont les premiers bénéficiaires.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*