« Place au soleil » : développer l’énergie solaire sur nos territoires


Après deux mois de concertation, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, a présenté le dispositif « Place au soleil », troisième volet du Plan de libération des énergies renouvelables après l’éolien terrestre et la méthanisation. 

Élus locaux, professionnels et services de l’État ont ainsi abouti à un véritable plan d’actions. 

Les particuliers souhaitant installer des panneaux solaires pour leur propre consommation, ou investir dans un chauffe-eau solaire, bénéficieront notamment de soutiens spécifiques, d’exonérations et de simplifications de procédures.

Les entreprises privées sont naturellement incitées à s’inscrire dans cette démarche, les groupes de la grande distribution s’étant engagés sur une série de mesures précises et un calendrier, alors qu’un pan de la stratégie « Place au soleil » est spécifiquement dédié aux agriculteurs. 

Le ministère des Armées s’engage par ailleurs à intégrer le solaire dans sa stratégie ministérielle de la performance énergétique qui sera présentée dans quelques semaines, tout comme la SNCF qui vient de lancer un recensement exhaustif de ses possibilités. Grande consommatrice d’électricité, elle deviendra aussi productrice.

Pour les collectivités, la création d’un réseau d’aide a été décidée, à l’image de celui qui existe déjà pour l’éolien.

Le label « Ville solaire » et « Département solaire » permettra d’autre part de valoriser l’engagement des collectivités locales dans le déploiement de l’énergie solaire. 

L’objectif est d’engager 100 villes à atteindre d’ici 2020 des objectifs de développement solaire consistant à :

    • S’engager sur une surface minimale de panneaux solaire par habitant ;
    • Réaliser un « cadastre solaire » pour permettre à tous les citoyens du territoire de connaître le
    • potentiel photovoltaïque de leur logement ou bâtiment ;
    • Équiper des bâtiments communaux de projets photovoltaïques ;
    • Proposer un projet pour animer le développement du solaire en accompagnant les porteurs de projets par exemple par le biais d’assistance à maîtrise d’ouvrage ou en favorisant le développement du solaire dans leur document d’urbanisme.

Les lauréats seront soutenus pour le montage de leur projet.

Lors de sa visite en Finistère, Sébastien Lecornu avait constaté la vitalité des acteurs et des territoires, s’inscrivant notamment dans le dispositif « territoires à énergie positive pour la croissance verte » et qui sauront saisir les opportunités du plan d’actions « Place au soleil ». 

Pour retrouver le détail des mesures, cliquez ici. 

 

EnregistrerEnregistrer

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*