Couverture mobile : le chantier est lancé

Julien Denormandie, secrétaire d’État à la Cohésion des Territoires, a annoncé en janvier la signature d’un accord historique avec les quatre grands opérateurs mobiles français.

Ils s’engagent ainsi à débloquer 3 milliards € au total, afin de couvrir l’ensemble du territoire en 4G et d’aboutir à la fin des « zones blanches ».

Ces investissements profiteront avant tout aux zones rurales, où les opérateurs sont peu présents.

Le déploiement se fera au rythme de 600 à 800 nouveaux pylônes par an. 

Il a été décidé avec les associations d’élus que les « zones blanches » seraient couvertes en priorité : 485 sites à équiper ont été identifiés, sur lesquels les pylônes seront installés dans un délai maximal compris entre 12 et 24 mois.

C’est toujours en concertation avec les élus et collectivités que la priorisation des sites sera faite pour les années 2019 et suivantes, alors que la mise à niveau généralisée des réseaux pour couvrir l’ensemble du territoire en 4G a déjà été engagée par les opérateurs. 

Près de 300 communes passeront chaque mois de la 2G/3G à la 4G d’ici à 2020.

Enjeu d’accessibilité et de développement majeur, que nous connaissons bien ici en Finistère, ce plan inédit permettant la couverture mobile de l’ensemble de notre territoire est par ailleurs facilité par la loi ELAN (Évolution du Logement et Aménagement Numérique), adoptée le 12 juin dernier, qui simplifie un certain nombre de procédures. 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*