Sur TF1, le Président de la République à l’écoute et déterminé dans l’action

Le Président de la République a choisi de s’exprimer ce midi, dans le journal télévisé de TF1.

De son intervention, ressortent quatre axes forts.

Nous allons continuer : à l’issue de sa première année à l’Elysée, c’est ce qu’a voulu réaffirmer le Président de la République. Nous allons maintenir la cadence des réformes, et la méthode appliquée, celle de la transformation avec les Français, et pas contre eux. Ceux qui disent que nous allons trop vite sont ceux qui ont le temps d’attendre. C’est pour tous les autres, pour les chômeurs, pour les défavorisés, que nous tenons le rythme des efforts.

Le Président a par ailleurs souligné que si un pays ne se transforme pas en quelques mois, il est nécessaire de mesurer le chemin déjà parcouru depuis un an. Il s’agit là un acquis de confiance pour poursuivre le travail, véritable marque de fabrique : Emmanuel Macron est un Président qui tient ses engagements.

Le travail, cœur de son projet pour le pays et pour les Français, a d’autre part constitué un point charnière de cette interview. Remettre la France au travail, et faire en sorte que le travail paie mieux pour les Français: c’est en ce sens qu’il a annoncé qu’à partir du 1er janvier prochain, les près de 10 millions de Français qui travaillent dans des entreprises de moins de 250 salariés pourront toucher de l’intéressement sans aucune charge.

Il a enfin reconnu entendre les peurs et les inquiétudes et y a apporté des réponses concrètes et claires :

  • La réforme ira jusqu’au bout, car il est nécessaire que chacun contribue aux efforts afin que la SNCF soit capable d’affronter la concurrence : les usagers en supportant la hausse du prix des billets ces dernières années, les cheminots en acceptant que les futurs agents soient recrutés en CDI, l’entreprise, en restant entièrement publique mais en opérant une réorganisation, et l’État en investissant et en reprenant progressivement la dette ;
  • Concernant la CSG, le chef de l’État a tenu à remercier les retraités pour l’effort qu’ils fournissent pour le pays, rappelant qu’il n’a jamais pris aucun d’entre eux pour un portefeuille, tout en reconnaissant l’utilité de leur engagement pour la remise en marche du pays ;
  • S’agissant des mouvements sociaux, il a rappelé que la France a besoin d’ordre :  nous faisons les choses dans le respect des personnes et de leurs droits, mais en veillant à ce que chacun respecte la loi, comme à Notre-Dame-des-Landes ;
  • Le Président de la République a par ailleurs réaffirmé vouloir encadrer les financements des mosquées et veiller au respect des valeurs de la République, y compris et surtout dans les écoles et les lieux de culte.

Cette heure d’échanges avec Jean-Pierre Pernault a apporté la démonstration de la bienveillance, de la sérénité, de l’empathie dont le candidat Emmanuel Macron avait fait preuve. L’action présidentielle est sur de bons rails, elle va se poursuivre.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*