États généraux de l’Alimentation : présentation du projet de loi

 

La semaine dernière, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a présenté en Conseil des ministres le premier projet de loi issu des États généraux de l’Alimentation.

Le « projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable » vient ainsi concrétiser les travaux de ces derniers mois en s’articulant autour de trois grands axes :

    • Améliorer l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire ;
    • Renforcer la qualité sanitaire, environnementale et nutritionnelle des produits pour une alimentation saine, de qualité et durable ;
    • Permettre à chacun d’accéder à une alimentation saine, sûre et durable.

En inversant la construction du prix payé au producteur ou encore en renforçant la lutte contre les prix abusivement bas, il s’agit en réalité de préserver notre capacité de production agricole et la juste rémunération des agriculteurs.

En priorisant également le travail sur les techniques de production, le Gouvernement traduit par ailleurs sa volonté de porter une politique alimentaire favorisant des choix qui préservent le capital santé de chacun et le capital environnement de tous.

Le dernier axe fait quant à lui de la politique de l’alimentation un moteur de réduction des inégalités sociales.

Si il améliore le quotidien des agricultrices et agriculteurs et en assainit les relations commerciales d’une part, ce projet de loi vient d’autre part affermir et encourager les volontés locales qui œuvrent depuis parfois de nombreuses années, au sein d’associations et de collectivités territoriales, afin de promouvoir une consommation et une agriculture durables, locales, saines, respectueuses de tous les modèles existant, de toutes et tous. 

Pour retrouver l’intégralité du projet de loi, cliquez ici.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*