20 mesures concrètes pour transformer l’apprentissage

Avec Hugo Croisier, jeune Motreffois Meilleur Apprenti de France.

Dans la perspective de la grande réforme de la formation professionnelle à venir, le Premier Ministre Édouard Philippe, aux côtés de la ministre du Travail Muriel Pénicaud et du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, a affirmé vouloir transformer l’apprentissage.

Nombreux débouchés, variétés des domaines d’exercice et des parcours de formation, excellents taux d’insertion professionnelle, méthodes pédagogique et professionnelle, enrichissement humain, sont autant d’atout reconnus de l’apprentissage.

Si cette voie est plébiscitée, tant par les acteurs économiques, que par les jeunes et les centres de formation, de nombreux chefs d’entreprises font régulièrement part de leurs difficultés à recruter, alors que des élèves se trouvent régulièrement sans structure pour les accueillir.

Face à ce constat d’un système inadapté aux besoins des entreprises et des jeunes qui empêche le développement de l’apprentissage, véritable clef dans la lutte contre le chômage, le Gouvernement choisit de s’engager avec l’ensemble des acteurs concernés.

Régions, partenaires sociaux, branches professionnelles, ensemble des acteurs concernés, ont ainsi travaillé dans la concertation afin d’élaborer une stratégie permettant une meilleure orientation et une transformation en profondeur de l’apprentissage.

Déclinée autour de vingt mesures concrètes, vous pouvez la retrouver en cliquant ici

 

EnregistrerEnregistrer

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*