Jardins du Monde, le monde en jardins

Avec les responsables de l’association Jardins du Monde, à Brasparts

Nous avons été accueilli ce matin par l’anthropologue et ethnobotaniste Jean-Pierre Nicolas, dans les locaux de l’association « Jardins du monde » qu’il a fondé en 1992 à Brasparts.

C’est une association humanitaire qui intervient essentiellement en Amérique centrale et en Afrique, là où les populations ont difficilement accès à la médecine conventionnelle.

Dans de nombreux pays, où la situation sanitaire est difficile, existe une riche pharmacopée végétale. Cependant, on assiste à la disparition des savoirs concernant l’usage des plantes médicinales mais également à une raréfaction de la biodiversité végétale.

« Jardins du Monde » étudie ces plantes médicinales localement et partage ses données avec avec ses partenaires et les populations rurales. L’objectif est de contribuer à l’amélioration de l’accès aux soins des populations les plus démunies en développant l’utilisation des ressources naturelles, des savoirs traditionnels dans un programme d’éducation sanitaire.

Au Guatemala ou encore à Madagascar et au Burkina Faso, l’association met en place des jardins de plantes médicinales et des activités pédagogiques à destination des populations et des professionnels de santé locaux. Elle s’adapte à la situation locale, en facilitant l’accès à l’eau potable, en plantant des espèces locales et en développant la production de plantes vers le marché équitable.

Les équipes sont composées principalement d’acteurs locaux et de quelques volontaires européens. Elles forment à la santé les familles et les jeunes adhérents des associations mais surtout sensibilisent la population à l’hygiène et à la nutrition.

Le partage des savoirs est la condition essentielle pour rendre les gens autonomes et responsables rappellent les bénévoles de Jardins du monde. L’association a d’ailleurs remporté un des prix du concours « la France s’engage au Sud » pour un de ses projets à Madagascar.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*