Un plan pour garantir un égal accès aux soins dans les territoires

Conformément aux engagements pris par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, le gouvernement a présenté un ensemble de mesures pour permettre à chaque citoyen d’avoir accès à une médecine de qualité, quel que soit l’endroit où il vit.

Quatre priorités ont ainsi été fixées.

 

Le renforcement de l’offre de soins dans les territoires au service des patients : une présence médicale et soignante accrue. 

Des aides à l’installation et à l’exercice viendront soutenir les médecins dans les zones en tension, qui seront élargies pour couvrir 18% de la population (au lieu de 7% actuellement).

Ces dispositifs s’appliqueront pour les médecins généralistes, qui pourront plus facilement cumuler emploi et retraite pour faciliter leur maintien, mais également pour les spécialistes, dont le maillage est à ce jour trop hétérogène pour couvrir les besoins dans nos territoires.

 

La mise en œuvre de la révolution numérique en santé pour abolir les distances.

À l’image de l’IRM mobile qui sera prochainement installée à Carhaix, le numérique et les nouvelles technologies représentent un formidable moyen de rapprocher l’offre de soins dans son ensemble des citoyens.

Dès 2018, la télémédecine sera donc inscrite dans le droit commun afin d’en harmoniser la tarification. La télémédecine permet de consulter à distance, de s’assurer du suivi d’un traitement ou de faciliter le partage d’informations et d’avis entre professionnels de santé. Elle vient ainsi compléter l’offre de consultation en cabinet des médecins.

L’équipement des établissements de santé sera accompagné, avec notamment l’objectif d’équiper l’ensemble des EHPAD et toutes les zones sous-denses d’ici 2020.

 

Favoriser une meilleure organisation des professions de santé pour assurer une présence soignante pérenne et continue. 

Notre ambition est ici de doubler le nombre de maisons de santé pluri-professionnelles et de centres de santé d’ici 5 ans. 400 millions € sont prévus dans le cadre du grand plan d’investissement pour y parvenir.

Une mission sur les soins non programmés sera d’autre part lancée dans les semaines à venir, pour garantir une réponse aux demandes sur les heures d’ouverture des cabinets.

 

Une nouvelle méthode : faire confiance aux acteurs des territoires pour construire des projets et innover.

Nous considérons que l’adaptation des projets aux besoins et spécificités de chaque territoire est la clef du succès de ce plan.

C’est dans cet esprit que nous travaillerons, en nous appuyant sur les projets régionaux de santé et les contrats locaux de santé, en lien permanent avec les acteurs de terrain.

 

Pour retrouver le détail des mesures, cliquez ici.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*