Six mois d’action : la transformation en marche

Six mois se sont écoulés depuis que les électeurs et les électrices français·e·s ont plébiscité le programme et la vision portés par Emmanuel Macron.

Depuis le premier jour, Gouvernement et député·e·s La République En Marche sont au travail pour mettre en oeuvre le projet de transformation en profondeur de notre pays.

Libérer les énergies et les initiatives, tout en protégeant les Français·e·s : c’est la ligne conductrice de notre action.

En six mois, nous avons voté, concrètement mis en oeuvre et d’ores et déjà lancé :

    • L’allègement de la fiscalité des entreprises et de la fiscalité du capital pour encourager l’investissement productif ;
    • Le grand plan d’investissement de 57 milliards € pour accélérer la transition écologique (20 milliards €), développer la formation professionnelle (15 M milliards €), encourager l’innovation (13 milliards €) et accélérer la transformation numérique de l’action publique (9 milliards €, dont 4,9 consacrés à la numérisation de notre système de santé et de protection sociale) ;
    • Le maintien des dispositifs de soutien à la recherche, en particulier du crédit d’impôt recherche et création d’un fonds pour l’innovation de rupture ;
    • La réforme du code du travail ;
    • Les réformes de l’apprentissage, de la formation professionnelle et de l’assurance chômage ;
    • Les négociations sur l’accord européen sur la révision de la directive sur les travailleur·euse·s détaché·e·s ;
    • Les États généraux de l’alimentation, afin de permettre aux agriculteurs et aux agricultrices de vivre dignement de leur travail, et de garantir aux Français·e·s une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous ;
    • Le programme en faveur des travailleur·euse·s indépendant·e·s, avec notamment la suppression du RSI et son adossement au régime général à compter du 1er  janvier 2018 ;
    • La maîtrise de la dépense publique, la réduction du déficit public et la baisse des prélèvements obligatoires ;
    • La baisse des cotisations sociales pour les actif·ive·s en contrepartie d’une hausse de la CSG ;
    • La revalorisation de 20€ par mois de la prime d’activité dès 2018 et de 80€ par mois à la fin du quinquennat ;
    • La suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 % des Français·e·s.
    • La revalorisation du minimum vieillesse de 100 €/mois d’ici 2020, avec une première augmentation de 30 € au 1er avril 2018 ;
    • La revalorisation de l’Allocation Adulte handicapé (AAH) ;
    • Le soutien aux familles modestes, grâce à la hausse du complément familial majoré, la revalorisation de l’allocation de soutien familial pour les familles monoparentales et la hausse de 30 % du montant maximal de l’aide à la garde d’enfants à compter de juillet 2018 ;
    • La refonte de la politique du logement, pour mieux répondre aux besoins des Français·e·s ;
    • La stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes ;
    • Le plan « Logement d’abord », pour celles et ceux qui ont besoin d’un toit en urgence ;
    • La lutte contre les violences sexistes et sexuelles et l’engagement pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes ;
    • Le Plan d’accès aux soins, pour lutter contre les inégalités territoriales de santé ;
    • La hausse du prix du tabac et l’extension de la vaccination obligatoire.
    • Le dédoublement de 2 500 classes de CP en réseaux d’éducation prioritaires renforcés (REP+) ;
    • La mise en place du dispositif « Devoirs faits » au collège ;
    • La liberté donnée aux acteurs dès cette rentrée pour organiser les rythmes scolaires ;
    • L’assouplissement de la réforme du collège ;
    • Le Plan étudiant·e·s pour favoriser la réussite de tou·te·s les étudiant·e·s à tous les niveaux.
    • La réforme de la justice ;
    • La loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ;
    • Une augmentation inédite du budget des Armées sur toute la durée du quinquennat ;
    • La création de la police de sécurité du quotidien ;
    • Le plan d’action pour mieux maîtriser les flux migratoires et garantir le droit d’asile.
    • Le Plan Climat et la plateforme en ligne Make our planet great again ;
    • La Conférence nationale des territoires ;
    • La priorité redonnée aux mobilités du quotidien, avec les Assises de la mobilité et une loi d’orientation prévue pour le premier semestre 2018 ;
    • La couverture intégrale du territoire en haut et très haut débit d’ici 2022.
    • La loi ordinaire et la loi organique pour la confiance dans la vie politique ;
    • La réduction des effectifs en cabinets ministériels ;
    • La transformation de l’action publique.
    • L’Initiative pour l’Europe : des propositions concrètes pour donner une nouvelle ambition et une véritable vision pour l’Europe à l’horizon 2024 ; 
    • L’Alliance pour le Sahel, qui vise à faciliter les échanges et la mise en commun des financements entre bailleurs internationaux pour accélérer et rendre plus efficace l’aide au développement de la région ;
    • Les Assises des Outre-mer.

Nos engagements sont tenus : inventer un nouveau modèle de croissance fondé sur l’investissement et l’innovation, les compétences et l’accélération des transitions écologiques et numériques, rénover notre modèle social, renouveler notre vie politique.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*