Mon innocence confirmée

Comme nous l’avons appris ce jour, la justice a classé sans suite l’enquête préliminaire me concernant.

Par ce verdict, elle affirme sans ambiguïté mon innocence comme celle de ma compagne.

Malgré la campagne de déstabilisation, j’ai tenu bon : jamais je ne me suis dérobé ! J’ai fait toute confiance aux services de police et à la justice. J’ai répondu à chaque convocation et demande de renseignements.

L’enquête a duré 4 mois et demi. Mes proches, mes anciens collègues de travail, mes anciens employeurs ont été entendus. Des milliers de documents ont été examinés, étudiés en profondeur.

Dans ce moment difficile, j’ai cependant beaucoup reçu : la confiance des électeurs du Finistère qui m’ont réélu à 57% malgré le poison du soupçon et de la calomnie ; la confiance jamais ébranlée du Président de la République, de mes amis, de mes collègues du groupe parlementaire que j’ai l’honneur de présider et de mes collaborateurs.

Aujourd’hui, mon honneur est rétabli. Je voudrais que ce que j’ai subi interroge tous les auteurs de jugements à l’emporte-pièce qui ne mesurent pas les dégâts humains qu’ils créent.

Avec les député.e.s de la République en Marche, nous allons désormais pouvoir nous consacrer exclusivement à l’avenir de notre pays. Des échéances importantes nous attendent, avec l’examen des budgets de la Nation et de la Sécurité sociale.

Dans la continuité du travail déjà accompli, soyez sûr.e.s de notre volonté de poursuivre la mise en œuvre du projet de transformation attendu par les Françaises et les Français, porté par le Président de la République et notre majorité.

 

Retrouvez le communiqué du Procureur de la République en cliquant ici.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*