Des decisions essentielles pour notre agriculture

Étape préalable de large concertation à la grande réforme de l’agriculture française, les États Généraux de l’Alimentation ont été lancés le 20 juillet dernier. Quatorze ateliers thématiques sont depuis lors coordonnés par mon collègue Vice-président du Conseil régional de Bretagne Olivier Allain.

Alors que citoyen.ne.s, agricultrices et agriculteurs, syndicats, entreprises, associations, actrices et acteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire ont déjà élaboré plusieurs milliers de contributions, le Président de la République a souhaité exposer plusieurs grandes mesures hier, mercredi 11 octobre, aux côtés du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert.

Ainsi, afin de redonner le juste prix aux agriculteurs pour qu’ils puissent vivre dignement de leur travail, un des objectifs premiers des États Généraux de l’Alimentation, des ordonnances viendront inverser le rapport de négociation entre productrices, producteurs et distributeurs dès le premier semestre 2018, quand les moyens de l’Observatoire des prix et des marges et de la direction générale de la concurrence (DGCCRF) seront renforcés.

Les prix seront fixés sur le coût de revient, à partir duquel les distributeurs fixeront leurs marges et donc leurs prix de revente, changeant dès lors la philosophie de la négociation commerciale.

En effet, à l’inverse des pratiques actuelles, il reviendra désormais aux productrices et producteurs de proposer un contrat qui tiendra compte de leurs coûts de production.

Dans ce même esprit, les regroupements entre productrices et producteurs pour la commercialisation de leurs produits seront soutenus dans leur création et leur professionnalisation.

La structuration de filières interprofessionnelles sera encouragée par des dispositifs spécifiques.

Le Président de la République leur a d’ailleurs demandé de mettre en place un grand plan de restructuration de l’agriculture française sur cinq ans, condition de mise en place du plan d’investissements de 5 milliards € déjà annoncé.

À mi-parcours des États Généraux de l’Alimentation, le Président de la République a livré des annonces essentielles pour l’avenir de notre agriculture, pour le quotidien des agricultrices et agriculteurs de nos territoires.

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner le discours d’Emmanuel Macron et vous rendre sur le site Internet des États Généraux de l’Alimentation.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*