Des avancées pour l’apiculture

Dans le cadre du Plan de Développement Durable de l’Apiculture, initié par le Ministre Stéphane Le Foll en 2013, de nouvelles actions ont été finalisées pour développer la biodiversité et approfondir les compétences des personnes travaillant dans le domaine de l’apiculture.

 

FranceAgriMer, l’Institut de l’abeille (ITSAP) et la filière horticole ont conduit un important travail, en partenariat avec l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et la Société nationale de l’horticulture française (SNHF). Ce travail a abouti à l’élaboration d’une liste des plantes nectarifères et pollinifères attractives pour les abeilles et pollinisateurs. Elle sera utilisée pour la mise en œuvre du projet agro-écologique pour la France :

– Pour favoriser le développement de la ressource alimentaire des abeilles et contribuer au fleurissement de la France.

– Pour aider les régions, grâce aux aides du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), à promouvoir des cultures protéagineuses mellifères et développer une flore riche et diversifiée dans le cadre des Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC).

– Pour aider les collectivités territoriales à choisir les espèces végétales lors de projets construits en faveur des abeilles.

 

Par ailleurs, les actions relatives à la formation et l’évolution des métiers de l’apiculture ont bien avancé, grâce notamment à l’implication de l’enseignement agricole. Ces actions ciblent tant les professionnels de l’apiculture que les apiculteurs de loisir :

Le Certificat de Spécialisation « apiculture » pour les professionnels en apiculture sera mis en place pour la rentrée 2017. Il permettra à des apiculteurs ou futurs apiculteurs de suivre une formation spécialisée et diplômante d’environ 600 heures (orientée vers le volet technique de l’élevage) qui facilitera l’installation, dans un métier complexe nécessitant un haut niveau de technicité.

Un MOOC « abeilles et environnement » est en cours de développement, par Agreenium, en partenariat avec la recherche, l’enseignement supérieur et l’enseignement technique.

La création du « Certi-api », charte de qualité pour les apiculteurs de loisirs, a été formalisée par la signature d’une convention entre le MAAF, l’ACTA, l’ITSAP et FranceAgriMer. Le dispositif repose sur un référentiel de formation d’une durée de 60 heures, une mallette pédagogique et des formateurs ayant suivi une formation type de 4 jours.

 

Cette filière, qui intéresse beaucoup de professionnels et particuliers dans notre région, a un grand potentiel de développement. Seule la création d’une interprofession permettra aux acteurs économiques de développer une véritable stratégie de filière, tournée vers la valorisation des produits.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*