Au sein du gouvernement pour l’égalité des territoires

(photo officielle du gouvernement à l’issue du premier conseil des ministres)

Mercredi 17 mai 2017, j’ai été nommé Ministre de la Cohésion des Territoires.

Après plusieurs mois d’une mobilisation exceptionnelle et d’une campagne hors du commun, la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle a ouvert une nouvelle époque pour notre pays.

Après cette première étape de renouveau de notre vie politique, le processus se poursuit puisqu’après la nomination d’Édouard Philippe comme Premier ministre, son gouvernement est formé et désormais rendu public.

Conscient de l’importance de la nouvelle responsabilité qui m’est confiée, je m’y engage pleinement et dès à présent.

Ancien Conseiller général du canton de Carhaix, Conseiller régional de Bretagne depuis 2010 et député de la 6ème circonscription du Finistère depuis 2012, je sais les enjeux primordiaux que recouvre cette fonction ministérielle.

 L’importance de l’action des collectivités territoriales, le défi de l’équilibre des territoires, de leur accessibilité et des services rendus au public en proximité, du développement durable, sont des sujets qui me sont familiers et qui me tiennent à cœur.

Au cours de mes mandats et avec les élu.e.s locaux de mon territoire, je me suis mobilisé sur des sujets très concrets comme la mise à 2×2 voies de la RN 164, enjeu crucial de désenclavement du Centre Bretagne, mais également pour la ligne de chemin de fer Brest/Quimper, pour l’implantation de maisons de santé et de services au public, ainsi que d’une antenne de la bibliothèque départementale au cœur du Finistère.

Pour l’île d’Ouessant, à la pointe occidentale de ma circonscription, je suis particulièrement attentif aux problématiques insulaires qui vont de l’approvisionnement en énergie au maintien des services au plus près des citoyen.ne.s.

J’ai par ailleurs agi pour la signature d’un contrat de ruralité entre le Pays du Centre Ouest Bretagne (COB) et l’État et pour celle d’un contrat de réciprocité entre la métropole brestoise et le Pays COB, ou encore pour le raccordement de l’ensemble des foyers bretons au très haut débit.

Fort de mes expériences de terrain, à l’écoute de toutes et tous, je m’investirai chaque jour aux côtés de mes collègues ministres au service des territoires qui font la France.

Je n’oublie pas que nous entamons dans le même temps la seconde étape du renouveau démocratique, celle du renouvellement des élu.e.s de l’Assemblée nationale. Elle est tout aussi décisive, car nous avons besoin d’une majorité parlementaire large et cohérente pour bâtir cette « Nouvelle France », qui répare les injustices et protège chaque citoyen.ne, une France qui crée et innove, une France qui crée des emplois et des nouvelles solidarités.

Ma candidature est connue depuis plusieurs mois : je serai bien entendu mobilisé et en campagne aux côtés de ma suppléante Laëtitia Dolliou dans les semaines à venir, pour donner au Président Emmanuel Macron une majorité parlementaire.

Ce sont les électrices et les électeurs de la circonscription Carhaix-Châteaulin-Crozon qui décideront (ou pas) de me renouveler leur confiance et, par conséquent, de mon maintien (ou pas) au sein du gouvernement.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*