Hommage à Jean Huitorel

C’est avec une immense tristesse que j’apprends le décès de Jean Huitorel, grande figure bretonne du sport.

Né en 1920 à Paimpol, Jean a suivi une grande partie de sa scolarité à Brest et à Morlaix où il a obtenu son baccalauréat pour suivre ensuite des études le menant au professorat d’éducation physique.

Il débute ainsi sa carrière à Brest en octobre 1942 comme moniteur d’EPS. Ce début de carrière est interrompu en 1943 quand Jean décide de rejoindre les Forces Françaises Libres, alors âgé de 23 ans.

Il est libéré de toutes obligations militaires le 2 août 1945 après avoir notamment participé aux campagnes d’Italie, des Vosges et d’Alsace ainsi qu’au débarquement de Provence.

Cet engagement très jeune dans la Résistance et la Libération de notre pays lui a valu la Croix de guerre avec citation « Soldat courageux » et de nombreuses décorations considérant ses immenses mérites et qualités.

Après la guerre, Jean a repris ses études pour être nommé en 1951 à l’école normale d’instituteurs de Rennes où il enseigne jusqu’en juin 1976. Parallèlement, il s’engage dans l’athlétisme, principalement au Stade rennais où il a formé de nombreux athlètes de haut-niveau.

Il s’investit également au sein de la Fédération française d’athlétisme où il occupe différents postes et contribue à la structuration de ce sport dans le Grand Ouest. Son engagement remarquable est souligné par la légion d’honneur en 2013.

Ces nombreuses années d’engagement au service de l’athlétisme ont fait de Jean Huitorel une de ces rares et éminentes personnalités qui aient autant donné à notre pays, au civisme et au sport.

Depuis sa retraite, il s’était retiré à Poullaouen où j’avais l’occasion de le rencontrer et d’apprécier sa mémoire remarquable au travers des nombreux récits précis et détaillés de sa jeunesse résistante.

Aujourd’hui, je salue et rend hommage à l’action d’un grand homme engagé, dévoué et exemplaire dont le parcours devrait inspirer les générations présentes et futures.

J’adresse à sa famille, à ses proches et amis du sport mes plus sincères condoléances.

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*