Le Pays du Centre Ouest Bretagne signe son 2ème contrat local de santé


(Présentation et signature du contrat local de santé par les différents partenaires)

Au terme de plusieurs mois de travail partenarial, le Contrat local de santé (CLS) liant le Pays du Centre Ouest Bretagne, l’Agence régionale de santé (ARS), le Conseil régional de Bretagne, les Conseils départementaux du Finistère et des Côtes d’Armor, les services de l’État, la Caisse primaire d’assurance maladie et la Mutualité sociale agricole a été signé.

Cet outil permet d’adapter les politiques nationales et régionales de santé aux spécificités des territoires.

L’ARS contractualise avec une collectivité locale ou un groupement de collectivités ainsi qu’avec d’autres partenaires institutionnels afin de consolider les partenariats locaux et soutenir les dynamiques locales sur des territoires de proximité urbains ou ruraux.

Ce contrat vise donc à améliorer les contextes environnementaux et sociaux qui déterminent l’état de santé de la population et l’accès des personnes aux services de santé.

Le Pays avait signé un premier contrat pour la période 2012-2016 qui comprenait 46 actions dans le domaine de la prévention-promotion de la santé, de l’offre de soins et de l’offre médico-sociale.

La création de l’antenne de l’IFAS (formation d’aide-soignant) à Carhaix ou l’accompagnement et le financement de maisons de santé (Trégourez, Pleyben…) que j’ai eu l’occasion de soutenir, s’inscrivaient par exemple dans cette démarche.

Pour cette deuxième étape, le Pays COB a souhaité poursuivre les dynamiques engagées sur les sujets suivants : prévention du suicide et de la souffrance psychique, accompagnement des projets de santé et de maisons de santé…

 Deux nouvelles thématiques seront également traitées : la santé environnementale et la santé au travail.

La mise en œuvre de l’IRM mobile du CHRU de Brest-Carhaix, que j’avais obtenue auprès de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, figure notamment dans les actions privilégiées par ce nouveau contrat.

Si l’on peut pointer des insuffisances en matière de santé mentale ou de présence d’interne en médecine, cette contractualisation permet au Pays du Centre Ouest Bretagne d’agir stratégiquement sur un territoire qui reste fragile en matière de santé.

À ce titre le travail du Président Caillarec, des équipes du Pays et des référents « Santé », Jean-Pierre Hémon et Alain Guéguen, est remarquable.

 

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*