Avec la loi Macron, changer de banque est plus aisé

Web

C’est un autre volet de la loi dite Macron qui vient d’entrer en vigueur, lundi 6 février 2017. Là aussi, il s’agit de supprimer des freins, de déverrouiller, en l’occurrence en facilitant encore davantage la mobilité bancaire pour les particuliers.

Changer de banque n’a jamais été une formalité. C’est désormais plus simple puisque c’est la banque d’arrivée qui accomplit toutes les démarches lorsqu’un client veut quitter la sienne, et ce gratuitement, en une vingtaine de jours maximum.

Tous les établissements sont maintenant obligés de proposer ce parcours simplifié à leurs clients, qui conservent toutefois la possibilité de réaliser ces tâches eux-mêmes si c’est leur préférence.

On devrait par ailleurs voir multiplier les arguments commerciaux pour attirer les épargnants insatisfaits et les inciter à franchir le pas. En effet, c’est une loi qui ambitionne aussi de stimuler la concurrence.

Dans ce sens, les jeunes banques vont tenter de se faire une place. Je parle bien là de banques tout récemment créées, qui vont venir s’ajouter aux banques en ligne apparues il y plus de dix ans déjà et qui n’ont pas bouleversé le marché, ni mis à mal les banques plus anciennes.

Il s’agit en tout cas de défendre l’intérêt du consommateur, car la fidélité bancaire est parfois contrainte, quand il est dissuadé à la perspective de démarches aussi complexes que longues. En France, les clients sont deux fois moins nombreux qu’ailleurs en Europe à changer de banque.

Le montant élevé des frais bancaires (cartes, découverts, retraits…) est souvent à l’origine du mécontentement des clients. Ils ont atteint, en moyenne, près de 194 euros annuels par Français. Ceci alors que nous sommes dans une période où, en parallèle, les taux d’intérêt ont fondu.

Je souhaite que cette évolution, bien accueillie par les établissements bancaires, attendue par les associations de consommateurs, soit bénéfique pour un grand nombre d’épargnants. C’est l’esprit de cette disposition de la loi.

Je me permets de vous indiquer un article de Que choisir ? conçu de manière à répondre clairement aux diverses questions très concrètes que vous pouvez vous poser.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*