En session au Conseil régional : un an de mandat

vue-arriere-2

L’année 2017 apportera en Bretagne des changements nombreux et significatifs. Réuni.e.s ce jeudi 15 décembre et demain vendredi 16 décembre, les élu.e.s ont ainsi ouvert la session par le débat sur les orientations budgétaires pour 2017.

Portées collectivement, elles matérialisent la continuité des engagements que nous avons pris devant les Breton.ne.s en décembre 2015, à travers nos six ambitions pour la Bretagne [lien vers ton post de blog du 24 mars 2016].

À un an de mandat, tous les chantiers sont engagés. Nous avons su répondre à l’urgence avec efficacité, à travers notamment les plans pour les filières bovines et porcines, tout en engageant la collectivité pour l’avenir, en témoignent le transfert des ports départementaux, la feuille de route pour les énergies marines renouvelables ou encore le positionnement de la Bretagne à l’international dans le domaine de la cybersécurité.

Alors que la ligne à grande vitesse sera mise en service dans quelques mois, nous nous préparons par ailleurs à exercer de nouvelles compétences, notamment en matière de transports. Dès l’année prochaine, la Région Bretagne sera en charge des transports routiers interurbains, scolaires et maritimes. Une véritable opportunité pour nos territoires et les îles du Ponant, qui, à moyen terme, bénéficieront d’une politique régionale des transports à la fois cohérente et adaptée à chacune de leurs spécificités.

Territoires et îles du Ponant qui justement voient des évolutions apportées à leurs contrats de partenariat avec la Région : outre les ajustements réglementaires dus aux nouveaux périmètres des intercommunalités, une enveloppe spécifique est désormais consacrée aux centres-bourgs et une autre à la ruralité. 28 millions € viennent ainsi soutenir nos communes et villes moyennes.

Cette session est par ailleurs l’occasion de revoir nos modalités d’intervention dans les lycées publics. Entièrement refondée, notre nouvelle stratégie met fin au saupoudrage et aux pansements pour prioriser et généraliser notre action autour de priorités clairement définies.

Brexit et deuxième plan de lutte contre les algues vertes sont également abordés au cours de ces deux journées de débats. Dernière de 2016, cette session apporte une nouvelle preuve que la concertation et le travail collectif portent leurs fruits, au service des Breton.ne.s.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*