Restos du cœur : début de la 32ème campagne d’hiver

img_blog_161124

À peine deux jours après le démarrage de la 32ème campagne d’hiver des Restos du cœur, j’ai tenu à rencontrer les bénévoles du centre de Carhaix qui œuvrent toute l’année afin d’accompagner les plus démunis vers l’inclusion sociale.

Autour de la nouvelle responsable, Marie-Madeleine Guillou, une soixantaine de personnes (une vingtaine chaque jour !) s’affairent pour trier, ranger et présenter les denrées alimentaires, accueillir au mieux, écouter et accompagner les quelques soixante cinq bénéficiaires du secteur.

Au niveau national, 926 000 personnes ont été accueillies lors de la campagne précédente, ce qui représente plus de 132 millions de repas servis. Les Restos ont ainsi dépassé le cap des deux milliards de repas distribués depuis leur création par Coluche.

Face à l’intensification des besoins à couvrir, les Restos sont en perpétuelle recherche de nouvelles sources d’approvisionnement. Cela passe notamment par la collecte des invendus alimentaires, les dons des entreprises ou des producteurs agricoles ainsi que la collecte nationale qui a permis de récolter 43 000 tonnes de denrées l’année dernière.

La mise en œuvre de la loi « Garot » contre le gaspillage alimentaire, qui entrera officiellement en application en février 2017, devrait également permettre de garantir des dons de qualité, de sécuriser les bénévoles et de répondre aux besoins des plus démunis.

La loi rendra notamment obligatoire la mise en place de conventions de don entre les grandes surfaces de plus de 400 m2 et les associations d’aides alimentaires habilitées.

Le développement du don alimentaire passe aussi par l’encouragement du don de producteurs agricoles, grâce à l’élargissement du dispositif fiscal du don agricole à la filière viande notamment.

À Carhaix comme au niveau national, les Restos redoublent d’efforts pour multiplier ses actions, diversifier ses ressources et encourager le bénévolat afin de toujours mieux accompagner ceux qui en ont le plus besoin.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*