Création du PETR : une avancée très positive pour le Pays !

pays-cob-le-conseil-d-administration-valide-de-nouveaux-statuts
(Le Président Caillarec lors du dernier conseil d’administration du Pays qui a validé les statuts du PETR)

Les six communautés de communes concernées (Haute-Cornouaille, Kreiz-Breizh, Monts-d’Arrée, Poher, Roi Morvan, Yeun Elez) du Pays du Centre Ouest Bretagne ont validé les statuts du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) destiné à remplacer le groupement d’intérêt public (GIP) actuellement en place, permettant sa création au 1er janvier 2017.

Les pôles d’équilibre territoriaux et ruraux, créés par loi du 27 janvier 2014, ont vocation à être un outil de coopération entre EPCI sur les territoires situés hors territoires métropolitains.

Chaque pôle d’équilibre territorial et rural élabore un projet de territoire pour le compte et en partenariat avec les EPCI qui le composent. Il s’agit d’un projet d’aménagement et de développement économique, écologique, culturel et social de son territoire, afin de promouvoir un modèle de développement durable et d’en améliorer la compétitivité, l’attraction et la cohésion.

La création de cette nouvelle entité juridique était donc indispensable à la pérennité du Pays du Centre Ouest Bretagne afin de renforcer ses capacités d’actions, pour le développement de notre territoire.

Ce « passage » en PETR permettra notamment au Pays de créer et d’élaborer un SCOT (Schéma de Cohérence territorial), qui détermine un projet de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des politiques sectorielles notamment en matière d’habitat, de mobilité, d’aménagement commercial, d’environnement et de paysage.

Il devrait également permettre au Pays d’envisager un contrat de ruralité avec l’État qui permet de coordonner les moyens techniques, humains et financiers afin d’accompagner la mise en œuvre du projet de territoire qui sera défini.

L’accès aux services et aux soins, la revitalisation des bourgs centres, les mobilités, la transition écologique font partie des priorités fixées dans ces contrats de ruralité. Notre territoire est particulièrement concerné par ces problématiques.

C’est une avancée très importante et très positive pour l’avenir du Pays du Centre Ouest Bretagne grâce à la mobilisation et la persévérance de son Président, Daniel Caillarec, et des élus du territoire toutes tendances confondues.

Ainsi, la Pays se dote d’une nouvelle capacité d’action cohérente et peut dorénavant logiquement envisager un renforcement des financements de l’État, au service des populations de notre territoire.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*