Belles initiatives et riches échanges à Telgruc-sur-Mer

 

img_blog_161028

À l’invitation du Maire de Telgruc-sur-Mer, Dominique Le Pennec, je me suis rendu sur sa commune pour une après-midi de travail sur les projets municipaux et d’échanges avec le monde agricole.

Nicolas Mazeau, jeune cidrier récemment installé avec sa compagne, nous a fait visiter son exploitation. Il vient de reprendre la cidrerie familiale de Rozavern où il a réalisé d’importants investissements, soutenus par le Conseil régional, pour développer la production de cidres et autres produits (pommeau et du lambig notamment).

Pendant cette période de récolte de pommes, il nous a montré le matériel innovant qu’il utilise : ramasseuse mécanique, pressoir pneumatique, chambre de stockage et de « maturation »… Il récolte une centaine de tonnes de fruits qui donne près de 40 000 bouteilles de cidre.

Il a également installé des panneaux photovoltaïques sur ses bâtiments qui lui permettent de produire jusqu’à 100 kWh d’électricité et bénéficié du soutien de l’Agence de l’eau pour mettre en place un dispositif de traitement des effluents.

Il s’inscrit par ailleurs dans une démarche d’obtention d’appellations d’origines protégées pour ces différents produits, gage de sérieux et de qualité. Son projet et sa conduite de l’entreprise sont remarquables.

La discussion s’est poursuivie avec quelques agriculteurs du secteur autour des problématiques qu’ils connaissent actuellement, dans la production laitière principalement. Régulation, répartition des marges, circuits-courts, contraintes administratives ont été les principaux points abordés.

Si tous sont fiers de leur métier et de l’exercer en Presqu’île de Crozon, ils revendiquent de pouvoir en vivre convenablement.

Enfin, en mairie, avec le Maire et son équipe municipale, nous avons fait un tour d’horizon des grands chantiers communaux. Le projet le plus important concerne les aménagements entre le bourg et la plage qui visent à mettre en place voies cyclables et chemins piétonniers.

Nous avons également échangé sur la lente érosion marine du trait de côte qui nécessitera d’importants travaux. La loi littorale et ses contraintes ont également été évoquées, les élus s’interrogeant sur le sujet des « dents creuses » dans les hameaux et les possibilités restreintes de construction.

Une journée de travail très enrichissante, nourrie d’échanges nombreux sur les différents enjeux des élus et des actifs, principalement agricoles, d’une commune rurale en Presqu’île de Crozon.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*