Sur le terrain, à Motreff, Loqueffret et Châteaulin

20160309
(en haut : à Motreff, avec les élus ; en bas : avec les élus de Loqueffret et le forum Cap sur l’emploi à Châteaulin)

À la demande du Maire de Motreff, José Le Guélaff, j’ai rencontré les élus de la commune sur le sujet de l’annonce de la suppression de la 3ème classe de l’école publique communale par les services départementaux de l’Éducation Nationale.

L’objectif était de faire un point précis sur les prévisions d’effectifs à la rentrée prochaine et de bien comprendre la situation communale afin de faire entendre les arguments des parents d’élèves, des élus et des enseignants auprès de la directrice académique.

La commune a lourdement investi (1 million d’euros) dans le domaine de l’éducation depuis plusieurs années et s’est très tôt positionnée comme collectivité motrice dans la mise en place des TAP (Temps d’activités périscolaires). La fermeture de cette 3ème classe fragiliserait à coup sûr l’avenir de l’école.

Au-delà de cette « urgence », l’enjeu est de collectivement réfléchir pour agir sur de nouvelles organisations scolaires afin de pérenniser le service public de l’Éducation Nationale dans nos communes rurales. C’est tout l’objet du travail mené à l’échelle du Pays du centre Ouest Bretagne.

À Loqueffret, j’ai échangé avec le Maire, Marcel Salaun, et ses adjoints sur l’extraction de kaolins sur la commune. La fin de cette activité, par le même exploitant, sur la commune voisine de Berrien entraîne des changements importants, à la baisse, sur les ressources financières communales.

Nous avons également évoqué des projets de la commune : aménagements de la rue de l’école, construction de logements sociaux, mise en sécurité de la route de Plonévez-du-Faou.

Enfin, à Châteaulin, au forum « Cap sur l’emploi », j’ai rencontré organisateurs, employeurs et demandeurs d’emplois autour des problématiques de l’emploi.

Environ 70 agences, pôle de création, entreprises ou structures permettent et facilitent des rencontres sur une après-midi en dehors des circuits classiques. C’est une excellente initiative qui contribue à donner des possibilités d’emplois à ceux qui en cherchent. Plus de 500 visiteurs se sont rendus sur place.

Une journée intense au plus près des préoccupations de nos élus et de nos concitoyens.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*