À Crozon, des projets et des chantiers pour la Presqu’île

img_crozon_160311

(en haut : avec le Maire et les adjoints devant la mairie ; à proximité de la chaufferie bois de la piscine. En bas : près du chantier de la nouvelle école de Tal ar Groas ; à Morgat, sur la promenade aménagée du front de mer)

À l’invitation de Daniel Moysan, Maire de Crozon et Président de la Communauté de communes de la Presqu’île de Crozon, j’ai rencontré son équipe afin d’évoquer les projets et de visiter des chantiers en cours de réalisation ou de finalisation.

En mairie, nous avons tout d’abord évoqué le projet de nouvel abattoir au Faou, indispensable aux éleveurs, aux bouchers et à la population. La nouvelle communauté de communes issue de la fusion de celle de Crozon et de l’Aulne maritime en sera porteuse. Il reste maintenant à affiner le plan de financement pour démarrer des travaux attendus.

Le projet d’aménagements à proximité du pont de Térénez a également retenu toute mon attention. La création d’une aire de carénage et la réalisation d’aménagements paysagers divers devraient renouveler l’intérêt de la population pour ce site.

La commune souhaite également réaliser une aire de skatepark de type « bowl » qui trouve son origine dans les piscines désaffectées californiennes et permet aux jeunes de pratiquer des sports de glisse « terrestres » en complément des activités de glisse nautique.

Ensuite, sur le terrain, nous avons visité trois projets importants du secteur.

La réalisation d’une chaufferie bois pour la piscine communautaire touche sa fin. Le contrat de partenariat avec le Conseil régional a permis d’accompagner cet investissement de production maîtrisée d’énergie locale.

Le chantier de la nouvelle école publique de Tal ar Groas vient de démarrer. La construction de ce bâtiment dit « passif » bénéficie également de l’aide de l’État et de la Région Bretagne.

Pour finir, nous nous sommes rendus sur le site de la station classée de Morgat où les travaux d’aménagements sont quasiment terminés.

Les atouts touristiques importants de la Presqu’île sont un des leviers de son développement économique.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*