Aux côtés de Marisol Touraine, pour un meilleur accès aux soins dans notre pays

Loi Sante_img

Pendant la période de fêtes et de vacances, un certain nombre de professionnels de santé sont en grève. Il m’a semblé utile de vous apporter quelques éléments pour bien comprendre les mesures envisagées par le Gouvernement.

Les médecins libéraux sont mobilisés contre trois dispositions du projet de loi relatif à la santé : mise en place du tiers-payant, service public d’information en santé, transfert de compétences.

Ils demandent également une revalorisation de leur acte remboursé à la sécurité sociale de 23 à 25 euros.

Marisol Touraine a déjà annoncé un travail visant à prendre en compte les inquiétudes des professionnels. Elle a également reçu à nouveau l’ensemble des syndicats qui ont souligné le caractère très constructif des échanges.

Il faut noter que la généralisation du tiers-payant vise trois objectifs : lever les obstacles financiers à l’accès aux soins, simplifier la vie quotidienne des Français et des médecins, rendre plus attractive la médecine libérale par rapport à l’hôpital pour maîtriser les dépenses de santé et rendre plus fluide le parcours de soin.

Toutes les enquêtes d’opinion montrent un soutien massif à cette réforme. Le tiers-payant représente déjà 35 % des consultations en ville. Pharmaciens, kinés, infirmiers… le pratique sans difficulté.

Pour la revalorisation du tarif remboursé par la sécurité sociale aux médecins, il faut prendre en compte plusieurs paramètres au-delà du seul acte (rémunérations forfaitaires pour suivi des personnes très âgées, pour la prévention…).

La rémunération totale moyenne des médecins, par acte, est donc déjà passée de 28,70 à 31,40 euros en deux ans, démontrant les efforts de notre Gouvernement en la matière.

D’autre part, les cliniques privées diffusent une campagne de communication indigne pour faire croire aux Français qu’ils ne pourront plus être accueillis aux urgences dans les établissements privés. C’est faux.

La réalité est que les cliniques privées demandent à être considérées comme un hôpital public tout en ayant une totale liberté tarifaire, ce qui est inacceptable.

Enfin, la Ministre a tenu à rassurer ces derniers jours les malades qui se feront évidemment soigner dans cette période de grève. La continuité des soins est garantie et les services hospitaliers accueilleront ceux qui en auront besoin.

Il faut bien comprendre que le projet de loi relatif à la santé est une loi de progrès qui vise à lutter contre les inégalités d’accès aux soins et en matière de santé.

C’est pourquoi je soutiens l’action de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*