Professions réglementées : ma question au Gouvernement

Suite à l’annonce de la réforme des professions dites réglementées (c’est-à-dire les métiers de santé et professions juridiques principalement), j’ai interpellé le Ministre de l’Économie, M. Emmanuel MACRON, afin de lui demander des précisions quant à la méthode avec laquelle il entend mener cette réforme, dans l’intérêt de tous, et avec une attention toute particulière sur l’aménagement des territoires.

 

«  […] Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de l’Économie.

L’annonce cet été d’une réforme des professions dites réglementées, basée sur un rapport de l’Inspection Générale des Finances, a suscité ici des interrogations, ailleurs des angoisses, et un peu partout un trouble, sur le devenir des professions concernées.

Le Président de la République a lui-même évoqué la survivance de rentes et de monopoles : certains s’expliquent, d’autres moins.

Vous avez eu l’occasion d’indiquer ici votre volonté de dialogue et de concertation, pour parvenir à moderniser notre économie, pour débloquer partout où c’est nécessaire les freins qui entravent l’activité.

Pour autant, les rumeurs, les peurs, voire les fantasmes, prospèrent et développent un climat inutilement anxiogène.

Or, si nul ne conteste la nécessité de réformer certaines situations profondément archaïques, nul ne saurait valablement contester que nombre desdites professions participent à l’aménagement de notre territoire en garantissant l’accès aux services, au droit, ou l’accès aux soins.

Dans l’intérêt général, la stigmatisation serait stérile autant que le statu quo serait injustifié.

Réformer  avec justesse s’impose, non par pétition de principes, mais par efficacité économique et pour plus de justice dans l’accès aux services.

Aussi, afin d’apaiser et de clarifier, pouvez-vous préciser à la représentation nationale les objectifs poursuivis, l’intention du gouvernement, la méthode retenue, et le calendrier qui permettront d’aboutir à une réforme pragmatique, juste et efficace. »

 

Retrouvez ci-dessous la vidéo reprenant mon intervention et la réponse apportée par le Ministre de l’Économie, Emmanuel Macron.

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*