Le Conseil régional, partenaire des communes

blog_burlot_140203

(de gauche à droite et de haut en bas : avec les élus de Brennilis ; avec le Maire de Botmeur, Georges Isaac, et ses adjoints ; avec le Maire de Saint-Coulitz, Gilles Salaün, et son premier adjoint ; avec Marie-Claude Morvan, Maire d’Hanvec)

De nombreuses communes rurales portent des projets d’aménagement, avec, au cœur, les enjeux du développement durable, partagés avec le Conseil régional.

À Brennilis, il s’agit d’éliminer une vieille maison existante pour construire, au centre du bourg, un espace dédié à la bibliothèque, à une maison pour tous et même à l’antenne locale du service postal.

À Botmeur, la volonté des élus est de créer un « éco-hameau » pour permettre l’accueil de nouvelles populations.

À Saint-Coulitz, le choix est de créer des lieux d’échanges, de rencontres et des circuits de déplacements doux, incluant les 7 kms du contre-halage du canal de Nantes à Brest situés sur le territoire communal.

À Hanvec, le Conseil municipal a rassemblé en un même ensemble des anciens locaux scolaires, des lieux associatifs et la nouvelle salle communale.

Avec Thierry Burlot, vice-Président du Conseil régional, nous sommes allés à la rencontre des élus, ici en amont des projets, là pour en visiter le chantier en cours de réalisation.

Le constat est clair : partout, les élus ont engagé une vraie concertation avec la population, tiré le meilleur parti des études préalables co-financées par la Région, respecté les exigences du programme régional « Eco Faur ».

Ce programme, vécu à ses débuts comme trop contraignant en ce qu’il conditionne l’aide publique au respect de critères nombreux et exigeants de développement durable, est aujourd’hui au contraire le fil conducteur communément admis pour tout projet d’aménagement communal.

La preuve concrète qu’une politique publique peut changer des approches, des projets et des réalisations.

 

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*