RN 164 et TGV : mobilisation unie de la Bretagne

Le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional* (CESER) vient de formuler un vœu qui soutient les projets de transports stratégiques pour le développement de la Bretagne.

« Le CESER de Bretagne s’est exprimé à de nombreuses reprises sur le projet du SNIT (Schéma national des infrastructures de transports issu du Grenelle de l’environnement) et ses évolutions (octobre 2010, février 2011 et février 2012). À chaque fois, il a insisté sur le manque de lisibilité concernant les financements hypothéquant de fait les échéances de réalisations. Cependant, la version d’avant-projet consolidé du SNIT de janvier 2011 mentionnait précisément l’objectif de mettre la pointe finistérienne à 3 heures de Paris, ce dont le CESER s’était satisfait.

Les réflexions en cours au sein de la commission « Mobilité 21 » qui a récemment auditionné des représentants des CESER de France (16 avril 2013), les premières annonces d’une possible contraction du nombre de projets, la nouvelle hiérarchisation de ceux-ci et le quasi abandon du SNIT évoluant vers un Schéma national de mobilité durable (SNMD) inquiètent le CESER.

Ainsi, avant la fin des travaux et des recommandations de la commission « Mobilité 21 » et au regard du retard pris par le débat public (initialement prévu au premier semestre 2013, mais qui devra attendre les conclusions de cette commission) sur la ligne nouvelle Ouest Bretagne-Pays de la Loire (LNOBPL), le CESER de Bretagne entend présentement réaffirmer son soutien et sa détermination concernant deux projets de transports stratégiques et essentiels pour le développement de la Bretagne :

  • La modernisation des liaisons entre Rennes et Brest et entre Rennes et Quimper (RBRQ), avec des sections de lignes nouvelles, incluse dans le projet LNOBPL, visant un temps de trajet de 3 heures entre Paris et la pointe bretonne ;
  • La mise en 2X2 voies de la route nationale traversant la Bretagne d’Est en Ouest (RN 164).

Le CESER réaffirme, comme il l’avait fait concernant le SNIT, que le futur SNMD devra intégrer ces deux projets avec les financements et une échéance antérieure à 2030.

Concernant le projet LNOBPL, dont la composante RBRQ était un projet programmé pour après 2020 dans l’avant-projet consolidé du SNIT (janvier 2011), le CESER considère ce projet comme déterminant pour l’accessibilité de la Bretagne et pour lutter contre les effets de sa périphéricité. De plus, il s’inscrit dans la continuité de la LGV Bretagne-Pays de la Loire en cours de construction.

Le passage en 2X2 voies sur la totalité du tracé de la RN 164 est aussi important pour la Bretagne, en particulier pour le développement des territoires qui la composent.

Le CESER veut témoigner de sa détermination à soutenir ces projets d’infrastructures et appelle les Bretonnes et les Bretons à rester mobilisés sur ces projets. »

 

* Instance sans équivalent dans les autres collectivités locales, le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER) est l’assemblée consultative de la Région. Composé de représentants de la vie économique, sociale et culturelle, il émet des avis et réalise des études sur les questions d’intérêt régional.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*