Notre territoire au salon de l’agriculture

(De gauche à droite : Avec mes collègues conseillers régionaux aux côtés du Président Massiot, puis avec le Comité régional breton des pêches et les parlementaires Gwenegan Bui et Jean-Luc Fichet.)

L’événement d’envergure nationale et internationale que représente le Salon de l’agriculture permet à notre territoire de faire valoir et connaître ses atouts.

Ainsi, des bovins de Poullaouën, des chevaux bretons de Spézet, le porc blanc de l’Ouest étaient entre autres présentés dans les espaces réservés aux animaux.

Les qualités et les performances des différentes races pouvaient ainsi être expliquées aux très nombreux spécialistes mais aussi au public non-initié.

Côté gastronomie, la bière Coreff de Carhaix, la biscuiterie Jain de Plonévez-Porzay, l’andouillerie de Châteauneuf-du-Faou, occupaient de beaux espaces permettant la promotion de leurs produits.

Non loin de là, le stand de la Bretagne mettait en valeur les richesses de notre territoire entre terres et mers, des productions agricoles et agro-alimentaires jusqu’aux ressources de la pêche.

Le Président du Conseil régional Pierrick Massiot, de nombreux collègues parlementaires et conseiller(e)s régionaux s’étaient déplacés pour participer à ce grand événement parisien où notre région, dont l’agriculture et la pêche sont au cœur de son économie, occupe une place majeure.

À l’occasion d’un « rassemblement breton », le Président du Conseil régional a rappelé que la Région Bretagne veut en particulier aider ses agriculteurs en accompagnant l’évolution des pratiques. Le budget de 25,4 M€ qu’elle consacrera à l’agriculture en 2013 est orienté autour de 4 objectifs principaux : moderniser les bâtiments d’élevage (des bâtiments plus économes en énergie au coût d’exploitation plus faible), développer la méthanisation, favoriser une agriculture écologiquement performante et, surtout, faciliter l’installation des jeunes exploitants.

Dans cette période difficile pour le monde agricole breton, le Salon de l’agriculture témoigne de la capacité de nos éleveurs, de nos producteurs et de nos artisans de développer et d’innover dans leurs domaines d’activités.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*