Regard

Colère justifiée du Président Le Drian et des élu(e)s du Groupe socialiste et apparentés sur le décret pris par le Gouvernement sur la gestion maritime de la Bretagne.

Notre territoire, divisé en deux moitiés – Nord et Sud – voit confié son organisation et ses enjeux maritimes aux Préfets de Nantes… et de Rouen.

Un découpage ubuesque sans prise avec la réalité du terrain et des acteurs de la mer ; une trouvaille digne de Courteline.

Véritable « déni de maritimité », injure faite à notre Région dont l’État imagine administrer les façades maritimes à distance : cette situation appelait une première réaction.

Sur proposition du Président Le Drian, un vœu au Gouvernement, voté par la Gauche, a traduit notre position.

D’autres initiatives suivront, jusqu’au retour à la raison.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*